Recherche

Accueil du site - Vu sur le web - Un photographe pour inspirer les bibiens

Louis-Thibaud CHAMBON (Meaux- 14 Août 1979) découvre la photographie après ses études de commerce à l’IPAG qu’il mena de 1999 à 2003.

Observateur distant et ironique du monde de la finance dans lequel il exerce désormais, le jeune photographe fait de son univers professionnel son champs d’étude et une source d’inspiration inépuisable pour ses expérimentations et ses interrogations sur l’isolement, la solitude, l’emprisonnement, les apparences et les dangers d’une vie laborieuse très vite associée à la monotonie. Une première série de photographies inspirée de la vie à la Défense fut exposée à la mairie de la ville d’IFS, en Normandie, en automne 2009, où L-T Chambon fut l’invité d’honneur. Une seconde exposition intitulée « L’Ombre d’un Passant » fut par la suite présentée à l’OCDE (2, rue André Pascal – 75016 Paris) au mois de mai 2010.

L-T. Chambon se passionne aussi pour l’urbanisme et l’architecture moderne. La ligne, la courbe et la rigueur contemporaine, sont des sujets exploités dans ses différentes séries où la transparence et l’éclat du verre, côtoient la pierre du passé. La série intitulée « Paris, ville de pierres et de verre », fut présentée au Petit Châtelet à Paris, en novembre 2009

Par ailleurs, deux autres séries, « Les Bans Solitaires » et « Le Rêve d’Herbert » déclinent non sans humour et poésie, la solitude des êtres et l’absurdité d’un monde déshumanisé.

Annette Drazet (texte extrait du Site internet de Louis-Thibaut Chambon)

Egalement en ligne ce portfolio sur flickr :

JPEG - 51.6 ko
portfolio sur flickr
Lonely Bench : portfolio sur flickr